Août 23

Trek dans les Alpes Suisses

Auteur Catégorie Suisse

Sur l’invitation de Lucia, une amie de Laetitia, nous voila partis pour une aventure à pieds dans les Alpes Suisses, entre Murren et Kandersteg…
On part dans un premier temps de Toulon le jeudi pour nous rendre à l’hôtel de Murren réservé le soir-même.

On galère un peu à comprendre le suisse allemand et on finit même par payer un billet pour mettre la voiture sur le train alors qu’on cherche un parking où poser la voiture les 3 jours de notre sortie nature… On se gare finalement sur le parking de la gare, horodateur de 6 heures (le maximum) et c’est parti pour l’aventure ! Les tickets de train en poche, on embarque ensuite dans un funiculaire puis un petit train de montagne.

Photo

Nous arrivons, avant la tomber de la nuit, à l’hôtel… C’est l’Alpenruhe et on y est très bien accueilli.

(Pour revenir sur nos pas du 1er jour, voici l’album photos)
On se lève à 7h30 pour avoir le temps de profiter d’un bon petit déjeuner très complet, rangement et derniers réglages du sacs avant le grand départ à 9h10 😉
Les sacs qui pèsent entre 10 et 20 kilos vont nous permettre de voyager en autonomie totale en nourriture (froide et chaude), en couchage et en rechange… c’est un peu lourd mais les chargements sont répartis en fonction de la force de chacun des marcheurs et marcheuses. Nous sommes partis à 4 personnes répartis comme suit : trois femmes et un homme, une suissesse, une guatemaltèque et deux français dont une qui vit à la Réunion, tous dans la trentaine (soit juste avant, soit un petit peu après ;), et en pleine forme !
Photo
Premiers contacts avec cette nature toute nouvelle pour nous ! C’est tellement joli et dépaysant ! Les grands espaces et les montagnes se superposent sous un beau soleil matinal. La marche se fait au rythme tranquille de la vie suisse à la montagne.
Photo
La bonne humeur est au rendez-vous. On quitte la ville de Murren par le sentier « North-Face Trail » et nous le suivons jusqu’au gite de Rotstockhutte…
Photo
Toujours plus facile à raccourcir qu’à épeler ce genre de nom !! et notre accent franco-germano-suisse amène quelques boutades pour la prononciation de tous les noms de cette contrée suisso-germanophone !! Avec nos chargements et les temps de prises de photo, on arrive au gite à 12h15, heure qui nous convient pour un premier repos/repas.
Photo
On en profite pour enlever nos « booster », ces bas de contention qui pourraient nous aider à tenir le coup durant tout le trek mais ils tiennent assez chaud… Nos chaussures neuves que l’on baptise à l’occasion de ce trek nous inspire une inspection de nos pieds : ils se révèlent être dans un état plus que satisfaisant ! la crème anti-frottement mise avant de partir est vraiment efficace. Elle avait déjà fait ses preuves lors de mon trail de 30km ou d’autres randonnées, et la satisfaction se renouvelle ! Je ne sais pas si on peut comparer mais c’est une question de goût, on utilise Nok ou Pedirelax.Jusqu’à maintenant, on a marché sous un beau soleil et certains sillons dans la montagne pour laisser passer le sentier nous rappelle la canalisation des orangers de l’ile de la Réunion : sentier plat, large et agréable à parcourir.

Photo

On repart requinqué de cette pause à 13h15 et la prochaine étape du circuit est le col de Sefinenfurgge qui culmine à 2612 mètres. On ne reste pas trop longtemps à son sommet car il n’y a que peu d’abri aux vents et le ciel commence à se couvrir.

Photo

On reprend donc la marche et c’est sur la descente, à la recherche d’un lieu de bivouac, que l’on voit nos premiers glaciers ! A 17h15, malheureusement, la pluie nous empêche de progresser. Un gros rocher nous sert d’abri et on peut ainsi sortir les ponchos. Cela dur une heure et on met cette attente à profit pour se restaurer et se reposer.
On reprend la marche sous une légère averse, équipés de nos protections étanches.

Photo

L’heure est à la progression lente sur les sentiers mais surtout à la recherche d’un endroit plat pour monter nos tentes.

Nous trouvons enfin l’endroit indiqué par des randonneurs rencontrés plus tôt dans la journée. La pelouse rase est gorgée d’eau mais nous nous installerons là pour la nuit. Nous serons donc en dessous d’un glacier et sur le premier plateau d’une haute falaise.

Photo
Bien sûr, au moment de sortir le matériel des sacs à dos, une averse !!
On se dépèche mais une partie du matériel est déjà bien trempé ! Il y aura donc 2 tentes et Lucia dormira, comme à son habitude, à la belle étoile dans un sac de couchage avec protection Gore-Tex.
Nous préparons notre premier gros festin de trekkeur : au menu, des boites de conserves, du paté, des soupes, des plats lyophilisés et même un vin lyophilisé !! Ce dernier « truc » n’avait rien d’un grand cru mais était surtout là pour marquer le coup de notre sortie tous ensemble ! Lucia a toujours « le truc » pour nous amusé 🙂
Une dernière averse après un repas au sec nous précipite dans les tentes pour une nuit … bien fraiche.
(Pour revenir sur nos pas du 2ème jour, voici l’album photos)

On se réveille à la lumière du jour à 8h30 et on profite d’un bon petit déjeuner pour admirer les paysages de la veille.

Photo

En pliant nos affaires, nous avons la visite de moutons… Je crois que nous avons dormi dans leur espace ! Ils ne sont pas farouches et se laissent approcher et photographier facilement.

Photo

Une heure après, nous voyons leur berger et il nous dit qu’il leur amène du sel plusieurs fois par semaine car c’est un élément indispensable à leur nourriture qu’ils ne trouvent pas dans la nature. Vient ensuite le temps du séchage des affaires, le rangement et beauuuucouuuuppp de papotage !
On quitte le bivouac avant midi et le beau temps nous accompagne de nouveau.
Le sentier est un peu plus rocailleux que la veille et il faut environ une heure et demi de marche pour rejoindre le croisement qui donne un premier « compte-rendu » de notre avancée : le gite Blumlisalphutte est à 3h20 ! On a du fil à retordre !!

Photo

On passe au-dessus d’un pont, on voit encore des glaciers dont un qui fond et qui alimente la rivière…
On avait pris de l’avance par rapport à Lucia et Gloria, on en profite donc pour une pause repas, avec notamment une fondue 4 fromages lyophilisée avec croutons… et bien ce fut un régal !! Elles nous redépassent sans manger avec nous. Soit ! On reprend la marche tranquillement et c’est en haut d’une petite colline qu’elles s’étaient arrêtées pour leur repas.

Photo
A 16h, le soleil ne se calme pas de cogner et on doit maintenant monter la colline qui nous mènera au gite de ce soir, à Blumlisalphutte. Lucia l’avait réservé « au cas où » mais n’avait pas pu l’annuler le matin-même sous prétexte du gite qu’ils avaient dû annuler du monde et qu’ils sont « plein ». Nous dormirons donc là-bas.
Annoncée pour 2h10, cette ascension s’annonce ardue!… Durant la première demi-heure de marche, nous croisons encore quelques vaches  notamment celles avec des longs poils ;-)…

Photo

(pour se faire une idée, elles sont un peu comme ici mais elles figurent surtout dans l’album photos !). Après une heure de marche sur cette portion, il y a un changement radical de climat : les nuages se multiplient, le froid prend le dessus.

La montée est de plus en plus difficile, le sol est un peu dérapant, du petit gravier… Il fait de plus en plus froid en montant et Laetitia, qui n’est pas sujette au vertige habituellement a peur de glisser ! Nous prendrons des bâtons la prochaine fois au moins pour avoir un meilleur équilibre !!
Photo
La dernière demi-heure de marche s’avère hyper vertigineuse on voit quelques chamois, qui sont beaucoup plus à l’aise que nous!!
On voit le gîte, il nous reste 15 minutes, c’est interminable, des marches et des échelles sont installées, heureusement sinon il nous faudrait du matériel d’escalede!!
On arrive au col, le ciel est bleu, le gite est à quelques mètres, sur la crête, dominant un glacier et un paysage magnifque d’arêtes et d’aiguilles…
Photo
Qu’il est bon de poser son sac, de sécher au soleil, parmi les autres randonneurs… il y a au moins 150 marcheurs qui attendent comme des lézards au soleil, l’appel pour le diner!
Nous apercevons rapidement Lucia et Gloria, dans l’effort, au niveau des escaliers, légèrement en contre-bas, elles arrivent fatiguées mais très souriantes, contentes de l’exploit !!
Nous sommes tous d’accord pour rester au gite, nous sommes trop fatigués pour continuer la route et descendre bivouaquer plus bas…
Le diner est servi à 19h, nous savourons le repas chaud en oubliant le « brouhaha » qui existe dans ces refuges de montagne à l’heure du souper…
A 21h, nous sommes déjà au lit, dans l’un des dortoirs. Dans notre chambre, il y a des lits superposés, la rangée du bas est un lit d’environ 8 couchages, idem au-dessus, en face, ils sont 6 en bas et 6 en haut. 70 cm de large, c’est la limite d’intimité de chaque dormeur !!!
Photo
(Pour revenir sur nos pas du 3ème jour, voici l’album photos)
Réveil à 7h, nous prenons notre petit déjeuner, la vue est magnifique, des sommets et même au loin le lac que nous avions longé en train le premier jour : le lac Brienzersee !!!
Nous reprenons la marche à notre rythme, nous descendons en direction du lac Oeschinesee. Lucia et Gloria marchent derrière. Les photos parlent mieux que tout…
Photo
A midi nous sommes au lac, on s’arrête sur une plage, c’est calme, il fait beau, ni trop chaud ni trop froid.
Photo
Nous pique-niquons en attendant les filles. Quelques courageux se baignent, l’eau ne doit pas dépasser les 12 ou 13 °C…
Photo
Lucia et Gloria nous rejoignent sur la berge, Gloria est la seule grande courageuse et va se baigner !!!
Nous les saluons ici, et nous repartons en les laissant se sécher et manger.Il est temps pour nous de rejoindre Kandersteg à pied. Il existe un funiculaire qui fait la navette entre le lac et la ville mais nous préférons marcher jusqu’au bout.
Nous retrouvons notre voiture, et pour rejoindre rapidement Goppenstein, nous la montons sur un train et pour 25 francs suisse nous économisons environ 3 heures de route. Goppenstein se trouve à 1h de route de la commune de Aigle.
Photo
On se rend chez un ami pour la soirée et la nuit… Et le lundi, donc le lendemain, nous passons visiter Genève, son jet d’eau et ses boutiques de luxe… Nous attendrons pour faire du shopping ! On se contente du lèche vitrine !! :)…
Photo
(Pour revenir sur nos pas du 4ème jour, voici l’album photos)
(Les quelques photos de Genève sous un ciel nuageux, voici l’album photos)
(Visited 53 times, 1 visits today)

Tags: , , , , , ,

Ajouter un Commentaire