Août 07

Randonnée dans la réserve de la Roche Ecrite, dans les hauteurs de St-Denis

Auteur Catégorie Ile de la Réunion

Levé 04h30 ! Dur, dur, car hier nous avons veillé, invités à une soirée Tahitienne ! Il fait donc encore nuit, et nous sommes encore endormis ! Nous allons à Dos d’Ane, dans les hauts de la Possession. Le début du sentier est difficile à trouver : il faut marcher dans un « fossé » puis le chemin se poursuit entre le champ et une maison. Il est 6h20 et les « marches » s’enchainent, c’est le début du sentier vers la Roche Ecrite.

Le sentier est agréable, il fait frais et il va faire jour bientôt. On arrive à la première bifurcation. Si l’on continue tout droit, on suit la Roche Ecrite et sur la gauche, direction La Montagne, notre itinéraire se poursuit. Durant tout ce tronçon de sentier, la vue y est d’une beauté incroyable ! Sur la droite s’enchainent les plaines  et laisse apercevoir les « collines » de l’ile en arrière-plan.

Sur la gauche, on découvre la ville du Port, les grues et les bateaux. On croise nos premiers randonneurs, affûtés et équipés pour les courses « longue distance », « oh, des fous ! »

A 8h30, on arrive au kiosque de la Plaine d’Affouche.

Il est connu justement des fous qui font le Grand Raid, il signifie que l’arrivée de la course est proche… enfin proche… environ une heure et demie encore !!!! ça ne sera plus le cas pour la prochaine édition du Grand Raid car la zone que nous empruntons aujourd’hui et qui a vu passée des milliers de grand raideurs épuisés est très protégée. C’est la Réserve Naturelle de la Roche Ecrite. Et, sur ces sentiers nichent des « Tuit-Tuit », oiseaux endémiques de la Réunion, en voix d’extinction…

Au kiosque, nous laissons à gauche le sentier qui part vers le Colorado (site apprécié des Dionysiens pour son air de pique-nique). Nous partons à droite sur l’ancienne Route Forestière de la plaine d’Affouche. Il y a quelques semaines, Laetitia avait repéré ce sentier. Il était déjà fermé à cet endroit. Depuis, l’ONF a commencé des travaux pour le remettre en état, et là, il est, on peut dire, en « travaux » !!

L’ONF a dynamité la falaise pour faire tomber les pierres menaçantes… Il y a des éboulis sur 500m du parcours !! Un équipement d’escalade ne serait pas un luxe… Nous ne nous attardons pas sous la falaise, au-dessus de nous les grosses pierres ne demandent qu’à tomber, en dessous la ravine du Bras du Guillaume… c’est joli mais très dangereux. Nous avions croisé un homme qui venait de cette portion, il nous avait dit que ça passait facilement, il ne fallait pas le croire…ce Monsieur bizarre avec ses 3 chiens !! 😉

On termine le sentier « dangereux/interdit » en 20 minutes environ et on remarque à l’issue qu’il y a un panneau indiquant un « détournement provisoire ». On n’a pas vu la bifurcation dans le sens de notre randonnée… Zut ! On apprend néanmoins par un autre randonneur, dont je parlerai plus tard, que cette indication se trouve 200 mètres en amont du kiosque de la Plaine d’Affouche.

A chaque intersection qui se présente, il faut suivre le chemin de gauche pour profiter au mieux du paysage. A l’aide d’une carte IGN, si l’on prend le sentier à droite au premier croisement, on remarque que c’est un raccourci… On partait sans carte, donc on suivait les indications et informations de « celles et ceux qui avaient déjà vécu l’aventure » 😉

Une heure environ après le passage de la grille, on arrive, sans se perdre, au croisement qui indique que l’on peut rejoindre la roche écrite par la plaine des chicots en 3h30. C’est notre itinéraire, on suit cette direction qui traverse une jolie forêt primaire longeant la crête.

C’est superbe ! On marche une poignée de minutes et il faut bifurquer sur la gauche pour pénétrer dans la forêt de Cryptoméria .

Avec les intempéries, le pied du panneau d’indication s’est cassé et a voltigé quelques mètres plus loin. Nous le remettons à peu près en place et nous poursuivons notre chemin. Une demi-heure plus loin, dans les bois, un autre croisement et il faut prendre à gauche pour continuer notre boucle. C’est environ 20 minutes après ce croisement qu’il y a un endroit assez dangereux(encore!), le sentier est très étroit et la falaise très abrupte . En hauteur, la vue  est superbe ! Sans un nuage, la ravine qui rejoint au loin la ville de St Denis montre toute sa beauté !

L’environnement change encore totalement pour nous plonger dans un bain de feuilles hautes et denses, jalonné par des gros troncs d’arbres en travers du sentier…

Peu de temps après, on retrouve le sentier qui joint Dos d’Ane à la Roche Ecrite. Nous le redescendons tranquillement et la fatigue commence à se faire ressentir.

Laetitia ne peut plus marcher aussi vite, la fête Tahitienne d’hier a puisé une partie de son énergie. Mais nous rencontrons un homme qui nous aborde gentiment. Il est en train de regarder les montagnes… enfin, il étudie « les reins de montagnes » pour pouvoir rejoindre un endroit où l’on peut deviner la présence d’arbres fruitiers… Il veut retrouver un sentier « marrons »… Il repère aujourd’hui et, dans quelques jours, il partira dans les arbustes pour retrouver ce sentier… Laetitia va mieux puisque nous nous sommes déjà arrêtés environ 15 minutes !

Nous descendons avec ce Monsieur, Fabrice Pignolet, jusqu’à Dos D’Ane. Fabrice a environ 45  ans, il est né à Dos D’Ane et marche dans Mafate depuis… qu’il marche… Il a fait plusieurs fois le Grand Raid, l’an dernier il a fini seulement 10ème!! et il y a quelques années 5ème !! Voilà la pointure !!! Nous le suivons sans problème là !! Il nous montre des passages pour rejoindre des sentiers « marrons », et « un pied z’inogan », une racine avec laquelle on peut faire des bains … et qui sent vraiment le fameux médicament…!!!!

C’était la dernière randonnée avant notre périple en métropole… Nous rentrons à 13h20, après environ 7h de marche, de discussion, de découverte et de sensations fortes !

pour s’y rendre : aller à Dos D’Ane, suivre les panneaux « Roche Vert Bouteille » puis « Cap Noir », puis la Roche Ecrite, 100 m après le panneaux « Roche Ecrite », prendre tout droit au croisement et se garer. Le début du sentier longe le grand mur d’une propriété.

 Album photos de l’aventure

(Visited 221 times, 1 visits today)

Tags: , , ,

Ajouter un Commentaire