Jan 03

Plateau de Kerval et le Sud de Mafate, d’autres merveilles à découvrir !!

Auteur Catégorie Ile de la Réunion

Après un premier janvier tranquillement passé à sillonner l’arrière pays de la ville de Saint-Leu, on prépare les affaires de randonnée et bivouac pour les journées du 2 et 3 janvier dans le cirque de Mafate avec une pause au Plateau de Kerval.
C’est à 16h30 qu’on franchit le col des Boeufs pour pénétrer dans le cirque de Mafate. On pourrait s’attendre à un beau truc comme c’est le cas au Maïdo mais loin de là cette idée quand on arrive à ce col et on descend donc dans le cirque sans un portail qui donne vraiment envie !
De la descente par des marches qui ressemblent à celles empruntées entre le Bloc (de Cilaos) et le gite du piton des Neiges. Et arrive ensuite une bifurcation entre la direction de Marla et La Nouvelle…
Peu de chance de se tromper quand on sait que le plateau de Kerval est sur la gauche quand on suit la direction de Marla 😉

Marche tranquille sur ce sentier boisé et on doute sur la ravine (un chemin ?) à prendre pour monter sur le plateau.

Un panneau devait indiqué la bonne direction mais le doute se confirme quand on remarque qu’il a été remplacé par un panneau « sentier fermé » ! Encore un !! pfiouuu !! on va éviter d’appeler le PGHM ce coup-ci 😉 Et tout ça pour quoi à votre avis ? Car on emprunte une ravine, qui, en cas de forte pluie, doit se remplir rapidement et rendre impraticable le sentier. C’est une mesure de précaution de la mairie ou même carrément du département mais plusieurs critères font que l’on va suivre ce sentier :
– il fait encore jour, un beau temps nous accompagne depuis le début de la rando et on est en bonne forme
– on a décidé de grimper au plateau de Kerval et on n’est pas des fiotes
– si on regarde bien la carte, on suit la ravine, ok, mais ça se continue par un chemin !

On grimpe donc et ça n’a rien à voir avec la Ravine Bonne Espérance qui est du côté de Sainte-Rose. Celle-ci est largement praticable, de gros cailloux et l’aide des mains est nécessaire mais rien de bien difficile !
On arrive au sommet de cette montée et à la lisière du plateau vers 19h après s’être un peu baladé sur ce dernier pour repérer un bon spot de bivouac. Un endroit idéal est déjà convoité par d’autres campeurs, donc on s’en éloigne (de ce groupe !) pour rester quand même proche de la petite cascade, d’un amas de cailloux qui a du servir pour un précédent barbecue et quelques arbres qui nous laisse l’espoir de trouver du bois mort.

Quelques minutes après un premier essai d’allumage d’un feu et hop, un feu de joie nous éclaire le temps de mettre la tente, préparer le diner et se reposer un peu ! On regrette un peu de ne pas avoir pris de saucisses et merguez mais on le saura pour la prochaine fois (et ça vous servira peut-être si vous lisez ceci 😉

Une bonne nuit et le réveil à 6h20 par un soleil et un ciel bien découvert ! Une autre ballade pour mieux apprécier la prairie, les menues cascades et la beauté des paysages et montagnes qui nous entourent. On voit souvent les 3 salazes sur les photos qui se veulent attrayantes pour le tourisme et nous voila à leurs pieds 😉

Tente rangée et bonne humeur au rendez-vous pour prendre la direction de Marla à 8h. Avec prudence, on met 45 minutes pour descendre la ravine (on est chargé quand même !!) et c’est ) 9h15 qu’on remarque que les boutiques de Marla sont fermées. Le gardien du parking du col des Boeufs nous avait dit que les gîtes seraient fermés jusqu’au 4 janvier mais on n’avait pas pensé à lui demandé pour les boutiques !
On reprend donc après une petite pause la direction de La Nouvelle qui sera la dernière étape de notre ballade dans le sud de Mafate.
Avec nos sacs et une fatigue qui s’accumule jours après jours voire semaines après semaines (ben oui, on n’est pas en vacances, et on accumule le travail et les randos le week-end 😉 et quand on est en vacances, on fait tout ça aussi 😉 – Bon, on ne se plaint pas, on va à notre rythme, on profite des beaux paysages…
Et on arrive à La Nouvelle à 11h15. Les sentiers sont largement praticables et facile d’accès ! Ce sont des portions accessibles à tous depuis le Col des Boeufs (Cirque de Salazie) ou le Col du Taïbit (Cirque de Cilaos). Je ne connais pas encore ce dernier mais il sera bien le point de départ d’une rando-trail qui me fera traverser le cirque de Mafate du Sud au Nord au mois de juin !

Bref, pour revenir à la randonnée contée, et bien La Nouvelle est le plus grand ilet de l’ile de La Réunion, et c’est casiment dans un petit village qu’on pose les pieds ! Très agréable, il fait toujours beau et le temps d’un café s’est montré judicieux pour recharger les piles 😉

On grignote un peu et on arrive à la voiture à 13h15.

Sur le chemin du retour, on s’arrête dans un restaurant très bon, bon marché et c’est sous la pluie qu’on dévorera le Carrie ! Il doit y avoir une fée ou un ange gardien pour le climat car ce ne sont pas des gouttelettes qui dégringolent mais un bon déluge qui dévale la route !!

Une fois arrivé à St-Leu, le temps n’a plus à se faire prier pour une bonne dose de repos !

Album photos de l’aventure

(Visited 76 times, 1 visits today)

Tags: , , ,

Ajouter un Commentaire