Sep 13

4ème jour : Ouest de l’ile et ballade à travers champs

Auteur Catégorie Ile Rodriques

Pour que ce soit plus facile à se rendre dans l’ouest, on me conseille de prendre un bus en direction de Baie du Nord qui doit passer à environ 7h50 à Baie aux huitres. M’y rendant avec un petit pied de pilote, à 8h, je n’avais toujours pas vu de bus passer dans un sens ou un autre… 

Je me décide donc à tendre le pouce et,à ma grande surprise,  la première voiture s’arrête !! cette gentille dame, avant de s’arrêter pour prendre d’autres personnes sur le bord de la route, me conseille de m’arrêter à La ferme car c’est plus proche de la cascade Pistache, point de départ de ma journée de marche. La vue en est superbe et je suis donc cette vallée (ben oui, toujours pas d’eau dans les cascades rodriguaises !) jusqu’à la baie Pistache pour prendre des photos de l’autre extrémité de cette merveille naturelle !

Puisque je vais rejoindre et accueillir les 2 couchsurfeuses réunionnaise qui arrivent à l’aéroport à 13h30, je me dirige tranquillement vers l’ouest de l’ile, à pied, toujours mais ce coup-ci sans la vue du moindre chemin ! 
Vont alors se suivre les montagnes plate et lascars à travers champ. Je n’ai pas eu beaucoup de franyeur depuis mon arrivée à Rodrigues mais cette journée a été ponctuée par une première : à force de regarder aux pieds pour ne pas tomber, avec ma casquette, j’ai déchiré une toile d’araignée dont ses habitantes étaient relativement grosses pour qu’à vue de nez, elles mesures environ 10 centimètres de large (à vue de nez j’ai bien dit ;)… Il y en avait une petite dizaine et d’n coup, avec sans-froid, je me suis éloigné et frotté délicatement mes vêtements entoilé de soie. 

Pas de bêbête sur moi donc me voila maintenant à reprendre le chemin en zieutant partout, en haut, en bas, gauche et droite… Avant de rejoindre baie Topaze, je ne me suis pas pris un câble électrique mais j’ai vu qu’en traversant un champ si large que le câble descendait à une hauteur d’un mètre cinquante !! Et de cette hauteur jusqu’au sol, une toile d’araignée y était tissée ! La deuxième frayeur a été en passant dans un chemin quand un chien montra de telles dents aiguisée que sa maître a du le rattraper et l’empêcher de me courser trop longtemps !
En quittant la baie Topaze d’où la vue est superbe, je me mets à grimper la montagne Topaze car, comme depuis le début de la journée, le balisage des passages y est plus que limite 😉
Le chemin est donc bien engagé et le timing est quasiment parfait pour l’arrivée à l’aéroport ! Ben oui, depuis tout le temps des ballades, je n’ai jamais trop utilisé la montre ou autre pour fixer des limites de promenade et que ce soit pour les bus ou autre, tout s’est toujours bien goupillé !
arivée à l’aéroport pour l’arrivée de 2 filles CS (Maïta et Sophie) introduction à l’arrache mais marrante : elles parlent beaucoup et le temps d’attendre le bus qui nous ramènera à Port-Mathurin, une personne complètement éméchée vient nous dire qu’elle va au commissariat avec une bouteille d’alcool à la main… Et ce monsieur nous montre ensuite son badge de policier ! le sketch !!

Après un long retour en bus (il faut compter environ 1h à 1h30 pour aller de l’aéroport à Port-Mathurin), on se repose un peu de la journée et avec Birdy qui nous héberge, on va a une soirée organisée par son ami Simon chez lui ! 
Très sympa cet esprit couchsurfing, non ? 😉

Album photos de l’aventure

Je n’avais pas eu le temps de conter l’histoire mais les 5ème et 6ème jours ont été respectivement à la Caverne Patate (album photos) et à l’ile aux Cocos (albums photos)

(Visited 23 times, 1 visits today)

Tags: , ,

Ajouter un Commentaire