Sep 08

1er jour à Rodrigues : première ballade

Auteur Catégorie Ile Rodriques

Après une nuit de sommeil en dent de scie notamment du à la participation active de la faune locale (chien et coq), je me suis décidé à me mettre en marche à 7h45 pour suivre la direction de port-mathurin. Une visite de la ville avec quelques difficultés pour trouver des cartes postales et la poste (la ville est pourtant pas grande mais j’ai du explorer toutes les rues avant les 3 concernées !), puis direction l’Est de l’ile avec des villages comme Anse aux Anglais, Grand  baie, Baladurin… A ce niveau de mon périple, une rencontre aussi improbable qu’extraodinaire m’arrive ! Un couple de sud-africain qui me reconnait car on a pris le même avion le lundi. Il doit reprendre l’avion le lundi d’après, encore le même que moi ! et entre temps j’apprends que ces personnes doivent loger à quelques mètres de là où je suis ! mais ils doivent aller aux retrouvailles des personnes qui les ont hébergé 15 ans auparavant lors de leur précédente venue sur l’ile… On se sépare donc par un échange d’adresse mail et je prends la direction de Pointe Coton… C’est alors que je vois un Rodriguais qui empreinte le même sentier et il se trouve qu’il va au même endroit. Je comprends qu’il faut faire un détour à cause notamment des éoliennes mises en place dans ce coin de l’ile et une fois arrivés à bon port, je me dirige vers la plage, le temps de quelques clichés et un bus est à destination de Mont-Lubin avec un départ quelques minutes plus tard ! Soit j’ai de la chance, soit mon ange gardien a bien fait son travail ! En bon blanbec dans cet environnement Rodriguais, les chauffeurs et controleur du bus m’indique le bon arrêt pour que j’atteigne le sommet du mont Limon (point culminant à un peu moins de 400 mètres d’altitude). Il n’y avait pas de prochaine de « prévue » au périple et étant donné le temps, je me dirige vers le village de Saint-Gabriel. Peu de choses y son contées dans le petit futé à part la présence la cathédrale en ce milieu d’ile. Suite à mon premier trajet en bus, je ne sais pas si je peux compter sur la fréquence des bus ici donc je préfère prendre la direction de Quatre-Vents à pieds. Une autre colline à ce village permet d’observer le reste de l’ile « vue d’en haut » avant un retour bien mérité à la maison. J’ai quand même décidé d’attendre un bus pendant environ 30 minutes (temps optimisé à l’écriture de quelques cartes postales) puis toujours chaussures aux pieds, retour à Baie aux huitres.
Cette première journée au coeur de l’ile et de sa population m’a fait comprendre quelques informations. La première est que la population est toujours prête à donner des informations, des directions, et c’en est très agréable ! Ils ne doivent pas être habitué à voire des européens du centre de leur ile et ils tendent volontiers la main pour se présenter dès que la question a eu sa réponse !
Deuxième information et de taille… je ne pense pas que les Rodrigais ait une grande notion des temps et distance !! Certains connaissent sans doute mon goût pour la marche à pied, mon rythme (non professionnel à grande vitesse mais doté de grande pate qui rend de bons services), mon éventuelle envie irrépressible d’essayer de calculer des itinéraires par rapport à l’évaluation de distance… et bien là, c’est pas du tout ça ! Pour une distance banale qui me relierai de Baie aux huîtres à Port Mathurin, la première fois que j’ai demandé, on m’a dit qu’en 15 ou 20 minutes, le trajet serait bouclé. Je mets environ 35 minutes ! Une personne m’a même affirmé l’avoir fait en 10 minutes… Je ne pense pas pouvoir insulté cette population de Marseillais !! mais plutôt qu’à force de voir le temps à une autre échelle, ils en perde les informations vraies !! mais c’est tellement drôle ! Une fois qu’on a compris ça, on double le temps à mettre pour un trajet et je vous promet l’avoir essayer pour un autre trajet qui aurait du me prendre 30 minutes et je suis rentré en une heure !!
(Visited 115 times, 1 visits today)

Tags: ,

Ajouter un Commentaire